Pourquoi je médite ?

Quand on ne pratique pas la méditation, on pense que c’est uniquement une relaxation… mais à mon sens c’est infiniment plus que ça !
En fait, je ne pense pas qu’on puisse réduire la méditation à une simple relaxation. Puis même sans cela, quel intérêt ? Se détendre, se faire plaisir, procrastiner… on sait très bien faire ! 😉
Le fait de se poser et de se concentrer sur sa respiration a probablement pour effet de relaxer, mais c’est une conséquence plus qu’une finalité.


CONNAISSANCE DE SOI

La première raison pour laquelle je médite repose dans mon intérêt pour la connaissance de soi. De façon plus générale, on parle plus souvent de développement personnel.
Quand on médite, on prospecte très loin en soi et je ne crois pas qu’on puisse délimiter des frontières à notre monde intérieur. Autrement dit, la méditation est d’autant plus riche que l’humain est complexe, donc c’est bien plus qu’une simple relaxation !

Par ailleurs, en tant qu’introverti, je m’intéresse beaucoup à la connaissance que j’ai de moi même. Pas étonnant que cette pratique séduit les introvertis ! En fait, d’une certaine façon, la méditation est une pratique introspective. Or, introvertis que nous sommes, nous nous prêtons tout naturellement à l’instrocpetion.  Donc, quelque part, la méditation consite à faire quelque chose que nous faisons plus ou moins déjà – explorer notre vaste monde intérieur.

Mais la méditation à cela d’intéressant qu’elle propose une introspection guidée et structurée. On ne peut probablement pas en dire autant de nos instrospections intuitives, lesquelles s’avèrent souvent aléatoires et dispersées.

Les résultats démontrent amplement l’efficacité de cette pratique : la méditation apportent des bénéfices très rapidement !

Enfin, la méditation nous invite à réalise une veille – si je puis dire. Personnellement – et il en va probablement de même pour beaucoup d’entre vous – je sais que j’évolue constamment : demain, je ne serai déjà plus tout à fait le même. La méditation permet d’être attentif à notre évotion progressive afin de bien nous connaître.

En résumé, cette connaissance de soi représente un enrichissement sans pareil ; non pas seulement personnel, mais aussi d’un point de vue professionnel. Car le monde du travail nous demande de plus en plus d’exposer nos qualités et nos savoir-faire / savoir-être de manière la plus précise possible.

~

LA PLEINE CONSCIENCE

VIVRE L’INSTANT PRESENT

Le coeur de la méditation, c’est la pleine conscience. Autrement dit, c’est vivre avec les yeux de l’esprit grand ouvert – et là je reprendrs l’intitulé d’un chapitre du livre de Christophe André « Méditer jour après jour » – lecture à travers laquelle je me suis initié à la méditation.

Donc l’idée est d’éveiller sa conscience, en vue de savourer pleinement l’instant présent et contrebalancer cette tendance que l’on a, à se projeter sans cesse dans l’avenir ou à ressasser un passé douloureux.

Par exemple, je suis quelqu’un de très ambitieux et qui planifie sans cesse des milliers choses. La pleine conscience m’a appris à dire stop, ne serait-ce qu’un moment, afin de vivre dans le moment présent. Le bénéfice est énorme !

S’ÉMERVEILLER

En somme, c’est une source d’émerveillement, car on prend également conscience de notre rapport avec le monde qui nous entoure. Puis on apprend à y voir la beauté. C’est quelque chose de merveilleux, que l’on savait peut-être bien faire étant enfant, mais ce savoir qui semblait inné s’est estompé avec le temps.

En tant qu’hypersensible, j’ai une sensibilité en conséquence de laquelle je m’intéresse déjà à un tas de chose qui échappent peut-être aux autres, ou du moins que l’on a jugé banal, inintéressant…

J’en ai vraiment pris conscience lorsque je me suis initié à la méditation. Aussi, je me connais un peu mieux.

Quelque part, j’ai envie de dire, on retrouve notre âme d’enfant. Et je crois que c’est un ingrédient essentiel au bonheur…

D’ailleurs, notre fameux Einstein à dit : « Un homme qui n’est plus capable de s’émerveiller a pratiquement cessé de vivre »

CONNAITRE SES EMOTIONS

Encore une fois, mon intérêt pour la méditation découle de mon hypersensibilité. En effet, mes émotions sont très intenses et c’est peut-être même ce qui me lie le plus à la méditation : car ces dernières m’habitent fortement, donc il me fallait apprendre à vivre avec, à cohabiter avec mes émotions qui peuvent facilement devenir encombrantes – notamment lorsqu’elles s’avèrent négatives et qu’elles engendrent des pensées noires.

Méditer nous permet d’anticiper les émotions les plus fortes et agir dès lors que l’on perçoit une étincelle pour éviter l’incendie. Méditer nous apprend par ailleurs à accueillir les émotions douloureuses, dans l’optique de les observer et de les écouter, puis petit à petit les laisser s’éteindre par elles mêmes.

Enfin nous pouvons consacrer de notre temps et de notre énergie à cultiver le bonheur, puis révéler nos forces les plus discrètes 🙂


Alors, êtes-vous convaincu par l’intérêt de méditer ? Et en ce qui vous concerne, pourquoi méditez-vous ?

Dîtes le moi en commentairen 😉

3 réflexions sur “Pourquoi je médite ?

    1. Une question passionnante ! Merci de l’avoir posée 😉

      D’une certaine façon, je pense que oui.

      C’est à dire que l’on peut, selon moi, décrire la méditation comme une démarche introspective : Dans le sens où il s’agit effectivement de prospecter dans son monde intérieur en quête de connaissance sur soi, ou de « regarder à l’intérieur de soi » – pour reprendre la définition de l’introspection. Finalement, méditation et introspection se rejoignent sensiblement !

      Cependant, il y a une différence fondamentale (et il en faut une puisque synonyme implique malgré tout une subtilité qui les distingue l’un de l’autre) qui réside dans le fait que la méditation est guidée (du moins bien souvent et inévitablement quand on débute). Autrement dit, la méditation est une instrospection structurée, constuite… Et en conséquence, sur un temps donné, les bénéfices de la méditation s’élèvent bien au delà de ce que l’introspection (souvent hasardeuse, dispersée…) peut nous apporter.

      Puis bien entendu, la méditation va plus loin que ça. La méditation est avant tout un entrainement de l’esprit et a aussi pour aspiration à développer la bienveillance, l’altruisme… (beaucoup de vertus en somme).

      Est-ce que je réponds à ta question ?

      Sinon tu remarqueras que, entre temps, j’ai mis à jour l’article, qui était encore très brouillon au moment de la publication (oups !)

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s